Chargement...
 


FRANÇOIS MEYER
Conseiller du Président de la Haute Autorité de Santé de France, Relations internationales, France

Image François Meyer est médecin, spécialiste en endocrinologie, maladie métaboliques et médecine interne.
Formé à la faculté de Médecine de Montpellier (France), il a débuté sa carrière au Centre Hospitalier Universitaire de Montpellier en endocrinologie et en médecine interne. Après une dizaine d’année d’exercice médical, il rejoint le département recherche et développement d’un grand laboratoire pharmaceutique suisse, où il travaille au développement de nouvelles molécules en pneumologie avant d’être nommé chef de groupe pour les médicaments d’oncologie. Après cinq années à ce poste, il rejoint l’Agence française du médicament, où il est nommé, en 1997, adjoint au Directeur de l’évaluation, chargé des affaires médicales. A l’occasion de l’entrée en vigueur du règlement européen sur les médicaments orphelins, il est nommé représentant de la France pour les trois premières années de fonctionnement du Comité des médicaments orphelins (COMP) de l’agence européenne du médicament (EMA).
En 2002 il est promu, au sein de l’Agence française des produits de santé (Afssaps, actuellement ANSM) directeur de l’évaluation médico-économique des médicaments et des dispositifs médicaux, en vue de leur remboursement. En 2005, une nouvelle loi crée la Haute Autorité de Santé (HAS), qui reprend les missions de l’ANAES (Agence nationale d’accréditation en santé) et une partie de celles de l’Afssaps. François Meyer est alors chargé de former la nouvelle direction d’évaluation des technologies de sante de la HAS. Il exerce cette fonction de directeur de l’évaluation médicale, économique et de santé publique, jusqu’en 2011. Il est depuis cette date conseiller du Président de la HAS, responsable des affaires internationales.
Dans ces nouvelles fonctions, il coordonne l’ensemble des actions internationales de la HAS tant dans le domaine de la qualité et de la sécurité des soins que dans celui de l’évaluation des technologies de santé. Il est particulièrement impliqué dans les coopérations européennes à travers notamment le réseau EUnetHTA (European Network for Health Technology Assessment) mais aussi internationales. Il est actuellement membre du Board des directeurs de HTAi (HTA international).